N’ayez pas “les yeux dans les poches”, vous “êtes cernés”..ces 2 manifestations qu’on voit apparaître au contour de l’oeil sont très distinctes, on les entretient donc différemment…ouvrez l’oeil:

Alors, yeux pochés ou cernés ?

Les poches s’apparentent à une boursouflure, un petit sac sous les yeux. On différencie les poches hydriques (d’eau) et les poches lipidiques (de graisse).
Les poches se forment de 2 façons : soit avec le temps (par héritage génétique, merci papa ou maman), soit encore chez les personnes qui abusent de la « bouteille ».
Petite nuance cependant : une poche d’eau peut être favorisée par une paresse du système lymphatique.
Les cernes apparaissent comme un cercle bleuâtre sous les yeux semblable à un hématome (surtout en fin de journée). Elles sont liées à un problème de circulation du sang qui a tendance à stagner à ce niveau, comme une mauvaise irrigation en quelque sorte.

Revers du modernisme …les personnes dont les yeux sont rivés en permanence sur un écran d’ordinateur sont plus sujettes aux cernes, les yeux ne « remuent » pas assez quotidiennement, donc la circulation faiblit, de plus les radiations émises par l’écran surmènent les yeux.

Alors, comment les éviter ?
En ce qui concerne les poches d’eau, on peut apporter une amélioration en appliquant des produits à base de substances drainantes (plantes de type lierre, fucus…) qui vont stimuler les échanges lymphatiques et « désengorger » la zone « pochée ». On conseillera notamment de masser la zone du contour des yeux pour favoriser les échanges à ce niveau.
Pour les poches de graisse, malheureusement, la seule solution consiste à les dissimuler par le maquillage ou opter pour …l’intervention chirurgicale !
Pour les cernes, on va utiliser des anticernes souvent de couleur jaune pour camoufler le bleu visible, ou alors on appliquera des produits contenant des substances sensées favoriser la circulation sanguine de la zone: ce sont souvent des extraits de plantes qui sont employés (la vigne rouge, l’arnica, le marron d’Inde…) en massage au niveau du contour des yeux.

P’tits trucs pour les décongestionner avant de sortir
Appliquer des compresses de thé, d’eaux florales (bleut, camomille, tilleul…) 10 minutes peut suffire à reposer les yeux, mais on également placer sur les paupières des tranches de concombres (plein d’eau), ou une ampoule de coup d’éclat contenant des polymères qui vont retendre la peau et sauver la mise pour quelques heures.

Très important: comment s’applique un produit “contour des yeux”

En toute petite quantité (1 à 2 « grains de riz » de chaque côté) et JAMAIS directement sous l’œil ou sur la paupière mobile (celle qui cligne automatiquement). On l’étend par tapotements au niveau de l’os malaire (situé entre les yeux et les joues, sentez-le, il remonte progressivement vers l’angle externe de l’œil), et également sur le haut des paupières proche des sourcils. La peau du contour est si fine que le produit ainsi posé à distance va diffuser vers les zones proches de l’œil.
Alors que si on l’applique directement, le produit risque d’embuer l’œil, alourdir les paupières, provoquer une irritation et on croira à tort que le produit ne convient pas .

Et les rides du contour des yeux?
Vu la finesse et la fragilité de cette zone, voir le billet sur le nettoyage des yeux on n’aura pas de mal à saisir que les premiers signes du temps se manifestent au niveau du contour des yeux. La ride du coin des yeux se traitera de la même façon que celle du visage, mais les textures seront plus fluides pour éviter d’alourdir les paupières.